Amazon cover image
Image from Amazon.com

Cadrages journalistiques des "révolutions arabes" dans le monde : [colloque, Université de Monastir Tunisie, 2013] / sous la direction de Tourya Guaaybess

LivresAuteur principal: Guaaybess, Tourya, 19..-...., Direct. Publication
Langue: français.Éditeur : Paris : l'Harmattan, DL 2015 • 14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet numériqueDescription : 1 vol. (197 p.) : tabl., graph., couv. ill. en coul. ; 22 cmISBN: 978-2-343-07273-9.Collection : Communication et civilisation, 1281-6043A pour autre édition sur un support différent : Cadrages journalistiques des "révolutions arabes" dans le monde, [colloque, Université de Monastir Tunisie, 2013], sous la direction de Tourya Guaaybess, Paris, l'Harmattan, 2015, Communication et civilisation, 978-2-336-39233-2Résumé : Le traitement journalistique des révolutions arabes est étudié et permet de comprendre comment les événements ont été perçus à travers le monde. ©Electre 2015Public: La 4e de couverture indique : "On a beaucoup dit sur les « révolutions arabes » qui ont commencé en décembre 2010, pour sembler s’essouffl er dans une issue incertaine. On a peu dit sur la façon dont ces soulèvements avaient été appréhendés par les médias à travers le monde, comme si la lecture de cet évènement médiatique majeur sur la scène internationale était homogène à travers le monde. Cet ouvrage permet de rendre compte, et de confronter, la façon dont les médias dans plusieurs pays du monde ont couvert les « révolutions arabes ». Comment a-t-on perçu ces évènements depuis la France, l’Italie, l’Ukraine, ou même la Tunisie ? Quels cadrages journalistiques ont été adoptés ? Quelles ont été les répercussions des révolutions arabes auprès d’internautes de pays d’Amérique latine ou du Sénégal ? Les analyses développées dans cet ouvrage collectif montrent les divergences de lecture d’un même ensemble d’évènements, et les projections qui sont faites à travers les cadrages journalistiques des « révolutions arabes ». Elles montrent aussi que, désormais, ces différentes interprétations sont accessibles à tous sur le marché international et numérique de la communication"..Sujet - Nom commun: Printemps arabe (2010-....) -- Dans les médias 1990-2020 Sujet - Forme: Actes de congrès Voir dans le SUDOC
Holdings
Item type Current library Collection Shelving location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal Enssib Papier Pôle Information numérique et médias 070 CRI c (Browse shelf(Opens below)) Available 859496A
Total holds: 0

Contient un texte en anglais

Autre tirage : 2016

Notes bibliogr.

Le traitement journalistique des révolutions arabes est étudié et permet de comprendre comment les événements ont été perçus à travers le monde. ©Electre 2015

La 4e de couverture indique : "On a beaucoup dit sur les « révolutions arabes » qui ont commencé en décembre 2010, pour sembler s’essouffl er dans une issue incertaine. On a peu dit sur la façon dont ces soulèvements avaient été appréhendés par les médias à travers le monde, comme si la lecture de cet évènement médiatique majeur sur la scène internationale était homogène à travers le monde. Cet ouvrage permet de rendre compte, et de confronter, la façon dont les médias dans plusieurs pays du monde ont couvert les « révolutions arabes ». Comment a-t-on perçu ces évènements depuis la France, l’Italie, l’Ukraine, ou même la Tunisie ? Quels cadrages journalistiques ont été adoptés ? Quelles ont été les répercussions des révolutions arabes auprès d’internautes de pays d’Amérique latine ou du Sénégal ? Les analyses développées dans cet ouvrage collectif montrent les divergences de lecture d’un même ensemble d’évènements, et les projections qui sont faites à travers les cadrages journalistiques des « révolutions arabes ». Elles montrent aussi que, désormais, ces différentes interprétations sont accessibles à tous sur le marché international et numérique de la communication".

There are no comments on this title.

to post a comment.

Koha version 22.05 - Une top version ma parole !!! :)

L'Enssib est membre associée de l'Université de Lyon